Les mandats de trop…

Carayon, Bonhomme : DÉMISSION

C’est une constante de cette mandature locale et de cette « élection » du président de la CCTA :

L’AMATEURISME

Si l’un a parlé d’apprentis concernant les élus à la dernière législative, c’est sans doute pour mieux occulter ses propres insuffisances, ce tandem maire/président CCTA ne fait pas mieux dans l’à peu près, voire même dans le « bien plus pire« . Voilà un berger et un mouton qui vont, chemin faisant, conduire des collectivités vers le ravin de la dette abyssale.

En effet, entraînant dans son sillage son ancien adjoint aux finances, président de la CCTA, notre Jupiter se montre bien dilettante quand il s’agit de constructions… Et cela quelque soit l’importance des travaux !

Maintenant est-ce du dilettantisme ? De l’incompétence ?

Aurait-il autant de mépris pour les procédures qu’il en montre à l’endroit de ses adversaires politiques, notamment ?

du balai 2Il n’empêche que le constat, les constats sont affolants :

  • Poste de police : travaux commencés AVANT la passation des marchés,
  • Berges de l’Agout : le bureau d’études se prend les rames dans les berges et il faut recommencer une étude,
  • Le PLU : le bureau d’études sombre corps et biens,
  • Le centre aquatique : l’étude des sols n’est réalisée qu’à posteriori avec les conséquences budgétaires que l’on va supporter… 30 % de plus, 40, sur 6 millions annoncés, ce n’est pas rien ? Certes Carayon n’est pas maître d’ouvrage, mais il est bien le propriétaire du terrain et lors du choix de l’implantation puis de la mise à disposition du terrain il était de bon sens de connaître la nature du  sous-sol ! D’ailleurs, la CCTA va, je pense, arguer d’un vice caché pour faire supporter la plus-value à la commune… (voir sur le sujet mon post du 26/3),
  • la cathédrale : aussi frappée par cette malédiction, puisque le mur extérieur côté jardin a montré des signes de vieillesse non identifiés au début de l’opération,
  • et on ne nous dit pas tout !

Et tout cela nous coûte un pognon de dingue !

Bien sûr, quant au président de la CCTA, c’est proprement scandaleux (et historique !) de monter un projet sans se garantir en terme d’implantation ! ET on peut s’interroger sur le sérieux d’un cabinet d’architecte qui finalise son projet, le budgète… sans s’appuyer sur une étude des sols… C’est élémentaire mon cher Bonhomme, incontournable ineffable Carayon !

Ce n’est plus la charrue avant les bœufs, ce sont les bœufs SANS la charrue… !

Une réflexion au sujet de « Les mandats de trop… »

  1. il est d’une évidence que M° le maire actuel est royalement dépassé par la réalité des faits en s’entourant de moutons dont lui seul était le le chef du troupeau il se retrouve le seul a répondre des nombreuses erreurs (le pouvoir çà use) .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s