Logement, cadre de vie.

Si la majorité des français rêve d’un chez-soi avec un joli terrain et une piscine (chauffée pourquoi pas !), la plupart d’entre nous, pour diverses raisons vivent dans des logements collectifs.

Collectifs privés ou publics, sociaux ou pas.

Il est considéré que pour habiter un logement social, il faut être pauvre, mais avoir des revenus suffisants pour honorer son loyer. Montrer patte blanche au bailleur est parfois la quadrature du cercle quand les emplois se font rares ou les salaires de misère.

Nous pensions qu’était venue la fin des sans domicile fixe (SDF), avec la promesse du candidat Macron, mal nous en a pris c’était une promesse et comme chacun le sait, elle n’engage que ceux qui y ont cru…

Las, aujourd’hui, meurent dans la rue ces femmes et ces hommes que la solidarité n’a pas su protéger.

Je vais vous dire l’histoire de ce logement social venu de la fin du XIX siècle dans un concept qui s’est émoussé jusqu’à disparaître.

Et si un ministre mal inspiré à rugi que ce n’était pas la rue qui faisait la loi, il s’est trompé, c’est la rue qui a lancé le logement social.

tricot couleurUne longue Histoire, dont je vous conterai à partir de demain les principales étapes et vous livrerai en son temps un remède qui j’espère fera son chemin.

L’histoire aussi de ces femmes, de ces hommes et de ces enfants qui sont fiers d’être les habitants de ces logements parfois décriés.

Photo 2004 - non libre de droits

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s