Les triangles du commerce

Le commerce, à Lavaur et partout ailleurs, subit de plein fouet les aberrations passées qui ont permis de développer des surfaces de vente hyper et super dans tous les domaines.

La montée en puissance de la vente numérique a aussi aidé à la désaffection du commerce de proximité, jugé trop cher, pas adapté et aussi ne répondant pas aux exigences du tout, tout de suite.

Ce qui a amène à se poser la question des problèmes et… des solutions !

Témoin du malaise prégnant des commerçants, l’enquête sur le projet de PLU a mis en évidence ce qui est masqué par la pratique « des jeux et du pain » chère à Carayon. La désertification du centre-ville est la conséquence.

Le triangle Consommateur, producteur, commerçant avec leurs interactions révèle que en quelques décennies les habitudes de consommer ont été radicalement bouleversées avec deux révolutions : celle qui a vu nos banlieues envahies d’hyper, super marchés avec leur méthodes de ventes de masse et la seconde qui se dessine aujourd’hui et qui consacre le retour à de vraies valeurs, consommer ce qui nous convient, ce qui respecte le plus la planète, ce qui économise les énergies et aussi de plus en plus ce qui est le moins pénalisant pour nos animaux avec en fond de toile, la volonté de limiter le gâchis.

Le producteur s’adapte en sa région, il sait proposer les produits du terroir et son influence sur la consommation récurrente se fait de plus en plus importante.
Alors tout va pour le mieux ?

Non, car cela ne suffit pas, il manque le liant, le coup de pouce qui va  mettre toutes ces prises de conscience en état de prospérer, ce liant c’est la prise en considération par la puissance publique du problème et la volonté de le solutionner.

A Lavaur un triangle s’est construit autour de l’action de cette puissance publique, c’est le triangle maudit de la surdité, de l’aveuglement et du placebo !
Le résultat ce sont les fermetures de commerces de proximité, les difficultés de gestion, les débouchés limités des producteurs locaux, le client à la recherche d’une place de stationnement…

triangleLa solutions passera par un autre triangle : celui de la solidarité, de la citoyenneté et de la responsabilité, un triangle qui se superposera à celui du producteur, client, commerçant…

On les dessine quand ces triangles pour que la collectivité nous propose une autre figure, celle de l’aménagement, de l’organisation et du soutien, et qu’enfin les trois triangles forment une figure harmonieuse qui ouvre la voie à un devenir rassurant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s