Son propre débat !

Comme son collègue de Castres, Dieu organisera son propre débat, avec des thèmes libres…

Mais quels peuvent être ces thèmes « libres » qui intéressent les vauréens…

Voyons, rappelons-nous ceux de la campagne électorale objet du grand débat national :

Le grand débat national donnera la parole aux Français sur quatre questions majeures :

la transition écologique, la fiscalité, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics.

Alors, ne seraient-ce pas finalement les mêmes à l’échelon communal, l’enjeu n’étant plus les élections européennes mais les élections municipales, à chacun sa cible, à chacun ses moyens.

gdn_cAinsi, notre Carayon, ouvre un débat sans thème, laissant les participants déterminer les questions.

Mais les thèmes validés nationalement sont les thèmes qui intéressent tous les citoyens et en premier, bien évidemment, la transition énergétique et écologique !

La fiscalité également, et là Carayon devra dépasser le stade de la déclaration « la dette diminue ». D’abord il lui appartiendra de le prouver au delà de son discours préformaté.

Il faut simplement rappeler que en regard du  niveau atteint par la dette, l’augmentation signifierait le risque d’une mise sous tutelle ou peu s’en faut. Il conviendra de décliner des chiffres et non des pourcentages choisis pour les besoins de sa démonstration. Il ne faudra pas juste se cacher derrière les contraintes posées par l’État, mais dire comment il les adapte, les gère. Il est dépassé le temps du « c’est pas ma faute, c’est la faute des autres » !

La démocratie et la citoyenneté, c’est aussi un sujet d’actualité à Lavaur, après la proposition d’un PLU (et ce n’est qu’un exemple) où le maire n’a pas jugé utile de réunir quartier par quartier les habitants de sa ville, pour recenser les besoins, les avis, les souhaits. Il devra expliquer sa vision de la démocratie, de la participation à la vie politique à Lavaur, de la part qu’il donne à l’expression citoyenne !

Et ce n’est pas en déclinant à l’infini ses méthodes de vote : « Qui est contre », « qui s’abstient », « unanimité de bon sens » alors que chaque conseillère, conseiller a le nez dans ses documents et qu’aucune main ne se lève qu’il va favoriser l’implication de toutes et tous.

L’organisation de l’État et des services publics ? Changeons un mot et le sujet est bien celui que les vauréens voudraient voir aborder, l’organisation de la commune et de ses services publics !

Donc il fait autre chose, exactement de la même façon. Ah, notre bon Carayon le voilà encore au spectacle, décidément Majax a fait des émules !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s