C’est possible… MAIS…

cev vaseLa question de l’auditoire, pour la séance d’enfumage du 13 février, sollicité par le Président de l’Intermarché par le biais du Président du Cercle Économique Vauréen (CEV) posait problème.

En effet quid des commerçants qui sont invités es-qualité et qui sont aussi  membres d’organisations politiques ou collectives (sic ?) « anti » ou « pro » PLU qui sont « priés de s’abstenir ».

N’était-ce pas là le moyen d’écarter ceux qui contestent ?

Mais, et une pétition de plus de 80 commerçants diligentée par la Dame du PLÛ – organisation non politique mais collectif citoyen, le montre bien, il est patent que l’on peut être commerçant et adhérent ou membre d’une organisation écartée de cette réunion informative.

Dès lors quelle peut-être la posture de nos concitoyens « cumulards » : citoyens, commerçants, membre d’un collectif, et adhérent à un parti ou mouvement politique…

SOYONS RASSURES !

Ils peuvent participer (du verbe écouter pour ce qui concerne la réunion)…

MAIS,

Comme c’est une réunion informative,

les questions suivantes sont proscrites :

  1. Pourquoi cette réunion, alors que lors du dépôt des trois précédents projets, la même démarche n’a pas été faite ?
  2. Pourquoi un tel projet alors qu’il est contraire aux préconisations du SCOT et qu’il est également hors la Loi en regard des dispositions du code de l’urbanisme. Ces deux documents précisent que l’entrée des villes doit être préservée et que la dynamisation, l’organisation et l’occupation des « dents creuses » dans les zones déjà existantes sont une priorité ?
  3. Pourquoi évoquer une zone de chalandage de 32 000 habitants, alors qu’il est manifeste que cette zone, que se partagent 7 supermarchés, est de 12 à 13 000 habitants et qu’il est évident que son développement n’est pas celui consigné dans le PLU
  4. Pourquoi une telle pugnacité dans le montage d’un projet qui est silencieux à travers le projet de PLU quant à la protection de l’environnement (sacrifice de zones agricoles)
  5. Pourquoi il n’est pas décrit les mesures en faveur de la transition énergétique et écologique telles que des parkings filtrants, une autonomie énergétique, etc.
  6. Pourquoi ne sont pas énumérées les mesures tendant à faciliter l’accès au centre commercial projeté : pistes cyclables, liaison douces… et le financement ?

Il est aussi une question qu’il est interdit de poser – ce n’est pas le sujet de la réunion  :

Alors qu’il est évident que le projet ne peut prospérer pour des raisons de forme et de fond, et qu’en tout état de cause sa poursuite est liée aux recours contre le PLU qui ne permettront pas à la CNAC de se prononcer,

quelles sont les dispositions que l’Intermarché entend mettre en place dans l’urgence pour remédier aux nombreuses inadaptations dénoncées par le Président de ce commerce et qui sont autant d’épées de Damoclès au-dessus de la tête de ses clients.

guillotineCurieuse réunion que celle-ci qui ressemble à s’y méprendre à une convocation pour présenter ce qui attend les commerçants du centre-ville face au déploiement irraisonné de commerces de grandes surfaces contrairement à la tendance forte actuelle.

Allons, mesdames et messieurs les commerçants le couperet n’est pas loin…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s