Qui aime bien, chatie bien !

En 2014, Carayon plaidait pour :

« L’amour de sa ville ».

Il faut qu’il soit bien amoureux et bien malicieux pour la châtier autant. Car il s’agit bien d’un châtiment l’action qui consiste à privilégier le développement de surfaces de commerces à l’entrée de ville alors que le centre-ville se meurt !

Terrible châtiment !

pain rugbyEt ne soyons pas dupes, les flonflons ne sont pas de nature à endormir le citoyen.

Les citoyens (un pourcentage représentatif – près de 10 %), ont versé la doléance du défaut d’animation dans le registre d’enquête.

Comme quoi Lavaur est lucide et les jeux et le pain ne suffiront pas à l’étourdir. Les gratuits ne font pas la liberté ni le bien -être.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s