PLU… La grand magouille !

Avant-hier donc, Monsieur le Maire, dans ce qu’il a appelé une première rencontre, a tenté de désamorcé la grogne des commerçants.

Peut-être a-t-il endormi les quelques commerçants présents, il n’a pas effacé pour autant la grande inquiétude des plus de 130 commerçants qui ont signé une pétition portant sur l’annulation du projet d’installation d’une zone commerciale en entrée de ville route de Gaillac.

Car dans son approximatif concerto pour pipeau, il n’a reçu comme écho qu’un courrier du président du cercle économique vauréen (lui-même artisan et donc très peu concerné par ce problème) qui en appelle à « une attitude positive et constructive pour l’avenir ».

Sans doute Lorie a frappé l’esprit de Carayon ou du Président d’un cercle dont l’affluence lors de la manifestation de la foire économique a montré la limite de son influence et de sa pertinence pour ce qui est du tissu « commerçant ».

Mais contrairement à Lorie pour le commerçant :

« Il arrive parfois que ton moral se casse
Pour ça, il n’a pas trouvé un remède efficace… »

Et ce ne sont pas la CCTA , le médiateur de centre-ville qui changeront la donne.

Les commerces du centre-ville ferment inéluctablement et cette actualité n’est pas prise en compte.

Il n’est pas de flatter le monarque pour être bien en cour, il est dans l’efficacité de combattre ses maux par tous les moyens. Et le développement en entrée de ville d’une « pseudo » zone commerciale qui n’a aucune chance de rivaliser avec celles de Toulouse, Albi, Gaillac, Grauhlet ou Castres est une aberration de l’esprit et se heurte aux constats que le maire aurait dû faire en lisant le registre d’enquête.

Le commerce pour les vauréennes et les vauréens c’est en centre-ville… comme la fête foraine !

Suivons donc le conseil du Président de CEV :

« Mettons notre énergie et nos idées au service de notre ville et de nos commerces », et la plus belle manière reste bien celle qui consiste à suivre les lois et règlements qui tendent tous à revitaliser le centre-ville !

L’article 101-2 du code de l’urbanisme est un des piliers de cette revitalisation, ne nous dit-il pas…

« … de diminution des obligations de déplacements motorisés et de développement des transports alternatifs à l’usage individuel de l’automobile…

Mais aussi et surtout : …

« Le renouvellement urbain, le développement urbain maîtrisé, la restructuration des espaces urbanisés, la revitalisation des centres urbains et ruraux, la lutte contre l’étalement urbain »

Mettons donc notre énergie à cela, car les commerçants nous en avons besoin à notre porte, nous voulons y aller à pied, à vélo mais pas en auto.

jupiterrrr2Qu’on se le dise monsieur le Maire, et vos bla-bla n’y changeront rien , dussè-je affronter vos foudres jupitériennes !

Raison il faut garder et point gesticuler sans cesse pour parvenir à détruire une ville que notre édile avait réussi à dynamiser en suivant les projets de ses prédécesseurs  et surtout en les réalisant.

Tout cela pour mettre à mal 20 ans d’efforts ? Cet attachement au passé est surprenant, il serait bien inspiré d’écouter les commentaires qui lui seraient bien utile dans ses responsabilités.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s