PLU… Les éléments de raison sont de bon sens !

On leur a pourtant dit, on leur a pourtant écrit… plusieurs fois !

Comme des gosses insupportables, ils reviennent à la charge avec les mêmes arguments, la même demande sans cesse renouvelée.

Mais NON, c’est NON ! Et que l’on soit Carayon ou David Darroud, cela ne change rien. Ce qui est stupide reste stupide !

Mais, non, non ! Rien n’a changé !

Ce qui a été hier rejeté par la CNAC parce que :

Dès 2015 le projet d’un hyper marché à l’enseigne « Intermarché » de 4 500m² de surface de vente, une galerie marchande de 682 m² (répartis en cinq cellules de moins de 300 m² de surface de vente chacune) et de 6 moyennes surfaces pour un total de 3 441 m² de surface de vente, comprenant 3 magasins non alimentaires (401 m² et 2 de 612 m²), 1 magasin spécialisé dans l’équipement de la maison (733 m²), 1 centre auto (350 m²) et 1 magasin alimentaire de surgelés (733m²) est rejeté par la Commission Nationale d’Aménagement commercial…

aux motifs :

  • le projet est fort consommateur d’espace et générateur d’étalement urbain qu’il entraîne une consommation de 9 hectares de terres agricoles… actuellement exploitées en vergers, sans véritable compensation…
  • le projet rend nécessaire la création d’un giratoire… non financé et non daté en terme de réalisation,
  • que, si en 2011, une autorisation avait été accordée pour l’extension commercial de la zone Sagnes c’est parce que celle-ci participait à la rénovation et à la réhabilitation de ladite zone, mais que le départ projeté va impacter le dynamisme de la zone actuelle avec un risque (d’aggravation) de la friche commerciale, « ce qui va à l’encontre de la première autorisation »,
  • que le projet qui ambitionne de créer en entrée de ville un pôle commercial très attractif, couvrant tous les secteurs commerciaux, fort de plusieurs moyennes surfaces et boutiques autour d’un hyper marché représente un risque pour les commerces traditionnels du centre-ville de Lavaur dont il détournera la clientèle et que l‘animation de la vie urbaine s’en trouvera doublement compromise,
  • que le projet génère des nuisances tant visuelles que sonores,
  • que de surplus la desserte du site du projet par les transports en commun n’est pas satisfaisante et qu’il n’existe aucun cheminement sécurisé jusqu’au site pour les cyclistes...

a été de nouveau rejeté en 2016 pour des motifs inchangés sur le fond et que Carayon ne pouvait l’ignorer… Il assistait aux débats !

et dont les considérants essentiels sont :

sagnes

Ces données sont toujours et plus que jamais d’actualité.

En effet les recommandations, préconisations des récentes COP dont la dernière en date qui veut des résultats vont toutes dans le sens d’une économie du foncier, de regroupement des activités afin de réduire les transports.

Tout cela milite contre ce « déménagement » porté par Carayon pour on ne sait quelle raison. C’est de la science fiction qui va engendrer bien des frictions…

A quand la vérité sur ce projet démesuré qui s’inscrit en outre dans un contexte de développement d’autres surfaces de vente dans des communes voisines.

La volonté de rester maître chez lui en repoussant la possibilité de souscrire à un PLUI (Intercommunal), est générateur de bien des errements préjudiciables aux citoyens.

Pour que soit annulé ce projet irraisonnable qui va étouffer notre centre-ville une pétition est ouverte :

plu baclépour signer, cliquer sur cette icône.

Faisons en sorte que la magie de notre Jupiter local ne tue pas le cœur de Lavaur !

coeur brisé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s