Quand vient le temps du bololo…

De Gaulle s’en fut (s’enfuit) à Baden-Baden, chercher réconfort et soutien,

Macron a rejoint le porte-avion « Charles de Gaulle » pour justifier l’injustifiable, pour dire son échec et, sans doute, affirmer qu’on ne change pas une équipe qui perd…

50 ans séparent ces deux fuites qui sont le témoin de l’incompréhension entre pouvoir aveugle et population maltraitée. Sauf que Macron n’a pas Massu pour le rassurer et le relancer dans ses missions. Il n’a qu’un Philippe et un Castaner menaçants « le peuple », un parlement à la botte, plus occupé à son devenir qu’à celui des français.

Pas de quoi affronter la fronde qui s’organise parce que le pouvoir et le parlement sont incompétents et désorganisés.
Des mesures sont prises au coup par coup : les  taxes sur les carburants sont augmentées, le chauffage au fioul décrié et banni dès 2028… Mais, quel est dans tout cela le programme, va-t-on avoir encore d’autres annonces de temps en temps ? Il n’y a pas un véritable plan, avec de vraies mesures de remplacement. Faut-il pendre le citoyen à la gorge, par surprise, pour œuvrer contre le réchauffement climatique.

Il y a trois ans, le même Macron vantait le diesel, aujourd’hui il se sert de ses taxes pour son budget général avec quelques miettes pour l’environnement… Ce n’est plus un chef d’État, c’est un bricoleur pas très bien inspiré.

macron baden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s