Choisir ses combats…

Plutôt que de verser dans le règlement de comptes, il est des combats utiles, des combats qui  vont dans le sens de l’intérêt général.

Notre député plus à l’aise dans le bashing Carayon que dans les actions citoyennes, a rapidement et stupidement dénoncé l’inaction du président du conseil de surveillance de l’hôpital de Lavaur quant aux agissements d’un chef de service et a demandé sa démission.

Sauf que notre député, qui était avocat avant d’aller sous l’étendard Macron servir le pouvoir au sein de l’hémicycle, devrait prendre conscience de l’injustice de sa demande.

Le président d’un conseil de surveillance n’a pas compétence directe en terme de management, c’est bien le directeur qui en est en charge… Le rendre responsable c’est valider l’idée que Carayon sait tout, gère tout, est responsable de tout !

NON, il est maire, juste maire et s’il a des postures propres à faire croire qu’il est Jupiter et maitrise la vie de ses concitoyens dans tous les domaines, c’est finalement calquer les attitudes lamentables de bien des élus qui considèrent qu’ils sont tout et nous des riens.

Mépris et arrogance voilà la traduction de cette pique contre Carayon à défaut de venir le contester lors des réunions du conseil municipal.

D’ailleurs, il se garde bien, notre député, d’appliquer à lui-même ce principe qui voudrait qu’en cas de défaillance, un élu démissionne…

Il devrait plutôt regarder l’organisation des parcours soins dans le Tarn : Castres, Albi, Toulouse… un triangle de compétences, des expertises reconnues nationalement (Rangueil meilleur hôpital de France). Saisir l’ARS pour les graves problèmes qui se posent à Lavaur, notamment dans le domaine psychiatrique, mais aussi pour ce qui est des effectifs dans les pôles classiques y compris les urgences. C’est bien si cela ne reste pas juste un effet de manche, une gesticulation sans lendemain et sans devenir. C’est un vrai dossier et Terlier a suffisamment d’assistant(e)s pour porter le dossier et le suivre. Mais il préfère lancer un pavé dans la mare et courir vite pour éviter les éclaboussures !

marianne meurt2Il veut dire qu’il existe, alors au lieu de s’envoyer en l’air avec les militaires, il serait plus crédible d’analyser les situations et prendre à bras le corps le rachat de la clinique Toulouse-Lautrec à Albi, l’installation d’un scanner à Castres dans le privé, faire des propositions, initier des synergies de travail autour de ces vrais sujets et non pas se réfugier dans sa permanence en refusant de recevoir ceux qui viennent lui demander des comptes sur ses votes.

La santé coûte cher, ce n’est pas rentable, oui, cela fait partie des biens précieux de la République avec le social, l’environnement, la liberté : cela n’a pas de prix.

Mais ce n’est pas la politique de Macron, et il n’en changera pas ! Alors Terlier suivra bêlement…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s