Il est revenu le temps de la rentrée !

Nos trois députés du Tarn vont reprendre le chemin de l’Assemblée nationale…

Chacun  à son rythme :

fin de sessionMiss Glyphosate la plus présente, enfin la moins absente – nettement en dessous de la moyenne en terme de participation aux votes (ce qui est son fond de commerce),

puis Mister piscine, il est là quand cela n’engage pas trop mais quand cela sent le brûlé pour plus tard, il a piscine et évidemment siège moins que sa consœur.

Et puis il y a… l’homme invisible ou si peu !

Après avoir boycotté une commission qui aurait dû mettre à plat les pratiques dictatoriales de leur berger, ils vont se pencher sur la constitution…

Sans bien sûr organiser un référendum, normal quand on est élu par une toute petite partie des citoyens on ne prend pas le risque d’être désavoués, n’est pas DE Gaulle qui veut.

Alors ils vont satisfaits d’eux-même, en expliquant sottement des dérapages par des contextualisations stupides, continuer leurs œuvres de destruction de la République.

Dérapage ? Oui je parle de l’inénarrable Marie-Christine Verdier-Jouclas, la député qui propose des soldes pour le glyphosate : elle se justifie en disant : (je transcris tout sinon elle va encore pleurer que l’on saucissonne ses propos !

… on vous a reproché votre position sur les soldes du glyphosate…

« ça me fait rire quand on extrait une minute sur 77 heures de débat pour agiter des chiffons rouges et donner une image qui n’est pas la mienne »

Mais Miss Glyphosate, vous n’avez pas débattu 77 minutes, juste deux petites, le temps d’imaginer ces soldes ! Alors au lieu de rire on pourrait imaginer qu’elle pèse ses propos, qu’elle réfléchit sur le sens de ses interventions.

Mister piscine n’est pas en reste quand il s’agite pour l’autoroute et qu’il reste silencieux sur ce satané feu tricolore au droit de la fondation Pierre Fabre qui a l’insigne honneur de compter dans ses effectifs son épouse. D’aucun n’imaginera qu’il y a un lieu de cause à effet entre silence et situation professionnelle.

Quand au député Folliot ? Il ne sera pas victime d’un burn out !

rentreeDonc une nouvelle année sur les ruines des promesses (les plus importantes qu’il disait Jupiter) non tenues : Moralisation de la vie publique…

Et aussi, tout aussi essentiel : plus une seule personne sans toit d’ici fin 2017, ils sont encore nombreux les SDF et les mal logés et noël qui vient ne peut les rassurer.

Il l’avait dit, ils ne l’ont pas fait.

Ils ne le feront pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s