J’interpelle le député pour son retour de vacances…

Nos députés sont en vacances après l’effort considérable qu’ils ont fourni pour adopter la loi scélérate  » loi pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie« .

Ce qui est réussi est de ne pas tenir ses promesses et de trahir ses propos.

Il est bon de se souvenir que le député Terlier, lors de la réunion du conseil municipal du 24 novembre 2016, s’était opposé (courageusement) au maire Carayon sur le sujet des migrants. Il avait déclaré :

« … je regrette de lire dans la presse, sous votre plume, que la Mairie de LAVAUR, sans qu’il y ait eu la moindre concertation, refuse d’accueillir des migrants. Je pense que notre commune rate un formidable élan d’espoir. C’était un bienfait pour notre ville de montrer sa solidarité et son sens de l’accueil. Il n’y a aucun intérêt à surfer sur la peur des gens et à les opposer les uns aux autres.
Je suis allé en Syrie, en Jordanie, au Liban. Je considère à la différence de certains, que côtoyer d’autres cultures est un enrichissement ».
Mais, depuis, les élections législatives sont passées, ses pensées humanistes ont trépassé et le député a fait allégeance au Président macron.
Aussi pas de problème, pour cette loi inhumaine et si éloignée d’un minimum de fraternité, il a voté « pour » (y compris l’article 16) droit dans ses godillots.
Il a voté, ce qui n’est pas chose courante car souvent il a piscine lors des votes et comme il n’y a pas de piscine à l’Assemblée, Terlier ne vote donc pas, mais cela ne l’empêche pas d’émarger sur la totalité de ses indemnités et autres « rétributions ».
Cela me choque et je suis bien persuadé que cela doit aussi le gêner, aussi je viens de lui écrire pour lui faire part d’un moyen de mettre en adéquation travail et salaire, comme par exemple dans le monde de la santé, à la SNCF, dans les trois fonctions publiques, dans le secteur privé également, enfin partout ou le mot égalité a un sens.
Je profite de ce que la liberté existe encore un peu pour le partager avec vous.
Vous pouvez naturellement enrichir mon propos :
soit en m’écrivant à l’adresse : vigilancevaureenne@netcourrier.com
soit directement à notre député : jean.terlier@assemblee-nationale.fr
Ma lettre au député : txt terlier permis à point

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s