Avec le temps des expulsions, revient l’errance

expulsionCe n’est pas un poisson d’avril, c’est la désespérante saison des expulsions qui sont de nouveau autorisées.

C’est un non-sens inhumain qui va frapper aveuglément les familles dans des difficultés déjà insurmontables.

Bien sûr cela n’intéresse pas nos députés qui préfèrent pour l’une consacrer son temps à la promotion de tel ou tel lobby et pour l’autre applaudir des deux mains et voter pour l’assassinat des libertés d’expression en consacrant l’interdiction de dire la vérité sur des scandales internationaux.

En France, le logement n’est pas un droit déclaré, pourtant au fur et à mesure que le millefeuille des réglementations s’est enrichi pour en devenir même indigeste, il est un droit issu de la réglementation, « le logement pour tous ».

Une expression que les députés devraient combattre avec toute l’énergie qu’ils déploient quand il s’agit de faire des ronds de jambe auprès d’un ministre venu par exemple en urgence pour porter la bonne parole à la mode langue de bois. Ils devraient la combattre parce qu’elle est lamentablement réductrice. Il faut, il doit n’y avoir qu’un seul concept :

  Un logement décent pour tous.

Ce n’est pas une utopie, ce doit être l’objectif de tout homme politique.

Il n’y aurait pas les moyens ? Sans aucun doute que si, d’ailleurs Jupiter avait promis « plus une seule personne dehors fin décembre 2017 », alors forcément il avait appréhendé le problème et dessiné les solutions, et la cohorte de députés qui s’est jointe à lui ont évidemment embrassé cette promesse !

Ben non, Il et ils s’en moquent éperdument, la ronde infernale des expulsions va recommencer, empirer.

Une ronde qui en respectant finalement la réglementation conduira l’expulsé EN PRIORITÉ vers un nouveau logement, l’expulsion étant un critère d’urgence pour le relogement… alors d’une main le préfet expulse et selon la loi DALO, de l’autre il reloge !

Et pas un député pour bouger l’oreille et poser une question écrite ou orale au gouvernement sur ces process stupides et générateurs de souffrances, d’angoisses.

Allons Messieurs et Mesdames les députés si vous faisiez utile plutôt que d’échanger des jeux de mots stériles dans l’hémicycle…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s