Évident, nous sommes pris pour des cons !

cath

Ben oui, un coup de colère, mais justifié !

Deux fois justifié !

Pourquoi ?

Un article paru dans la dépêche du midi quant à la cathédrale Saint Alain.

J’explique : régulièrement la dépêche du midi relate les débats des réunions du conseil municipal et n’est pas avare de chiffres et de précisions. C’est de l’information, me direz-vous, je confirme : c’est de l’information.

Oui, mais cela induit fatalement une mise en perspective de toutes ces informations, sinon c’est juste du « moutonerat », du godillot pour faire style. C’est du ‘j’entends, je répète » bien loin du journalisme.

Donc revenons à cet article qui a provoqué mon ire…

Celui-ci sert véritablement la soupe aux édiles locaux, mais il est entaché d’une erreur monumentale qui ne déplaira pas à l’ex premier adjoint qui a migré vers d’autres responsabilités. Une confusion, bien peu conforme à un minimum de culture financière, fait répéter à un journaliste que la commune de Lavaur a participé sur ses fonds propres – autofinancement – au financement de la réfection de ce bâtiment religieux… à hauteur de 25%.

C’est faux la commune a contracté des emprunts, 500 000 € depuis 2013, ce qui n’a rien à voir avec l’autofinancement qui est par définition constitué par ses plus-values, son épargne, ses capitaux propres. Il y a donc eu recours à l’emprunt et c’est bien nos enfants qui paieront pour les errances religieuses d’un maire.

Ma première colère est bien cet appel à l’impôt républicain pour payer des dépenses religieuses. je ne m’y connais pas plus pour dire la messe, même en français – bien qu’en latin, cela fait plus style – que le premier ex adjoint en finances publiques, mais quand même sur des notions aussi élémentaires, un peu de décence est de mise !

Et ma deuxième colère est à l’endroit de ce journalisme qui ne vérifie pas ses sources et qui prend pour argent comptant ce que dit un dossier de presse, c’est pitoyable, lamentable.

Peut-on faire autrement ?

OUI

En Italie ce type de dérive n’existe pas, pourtant le Vatican pourrait pourvoir aux dépenses. Non pour rénover, réhabiliter, sauvegarder, il est uniquement fait appel à des fonds privés, des mécènes qui ne se contentent pas donner 2€ en moyenne mais qui font preuve d’une générosité à la hauteur de leur croyance…

Aussi gardons à l’esprit ,quand le chantier de la cathédrale avance, c’est aussi nos dettes qui sont en marche !

Et qui a payé la réception qui a suivi ?

« À l’issue de la réunion, les participants et les collaborateurs étaient reçus à l’hôtel de ville par Bernard Lamotte, premier adjoint, représentant Bernard Carayon, maire de Lavaur. »

Devinez, devinez ?

VOUS !

Petite précision qui vaut son pesant de cacahuètes...
Les mécènes ont des "avantages" fiscaux pour leurs générosités !
En fait c'est plus de 1 900 000 € qu'aura coûté cette cathédrale.
Soit près de 10 % par an de nos impôts.
Dieu nous le rendra ?
Qu'il se dépêche, nos finances en ont bien besoin !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s