Deux pour le prix d’un !

caradeputmaire_s2

Il y a bien sûr l’indétrônable Carayon, car perdre les élections de façon aussi nette (1850 voix d’écart soit six fois plus que lors des élections de 2012). Le panneau d’orientation de la mairie consacre encore et toujours sa fonction d’il y a plusieurs années, décidément Carayon a beau manger son chapeau, il ne digère toujours pas.

On le comprend, il a du mal à imaginer que dans la bergerie, le nouveau député, élu par même pas 1/4 des inscrits (socialistes compris !), lui a ravi cette très précieuse et très rémunératrice fonction. Il a sans doute du mal à accepter tous ces engagements pris qui ne sont pas les siens malgré la ressemblance des orientations des formations politiques (LR et LRem).

Nous avons donc un député maire et un député ! Et là, le proverbe ne se confirme pas, en effet l’abondance de biens nuit gravement à la gestion de la vie publique.

Mais rassurons-le ces engagements ne sont pas tenus :

La moralisation ? C’est devenue la confiance !

Avec une terrible erreur : la confiance cela ne se légifère pas, cela se mérite ; et je ne pense pas que la suppression de la réserve parlementaire soit un signe de moralisation même si Terlier parle de clientélisme et justifie sa position sur cette base. D’ailleurs je prends date, nous verrons bien s’il l’utilise ou pas pendant les quelques années de la survie de cette réserve. Car ce serait un déni d’honnêteté intellectuelle de militer contre, de voter contre et d’attribuer des subventions à des associations à ce titre ! A moins que le clientélisme soit aussi une arme de notre nouveau député…

Une erreur également discriminatoire : l’emploi des parents, conjoints et alliés. C’est donc parce que l’on est dans cette situation que l’on ne peut prétendre à un poste d’assistant ? Le problème n’est pas la personne mais le travail, aussi pourquoi pas un conjoint, une conjointe, un enfant etc. si le travail est effectif.

Juste les moyens du contrôle, car la confiance sans le contrôle, rappelons le c’est de la connerie.

Alors une loi de moralisation, juste et sincère, mais pas cette ersatz de loi qui finalement effleure les problèmes sans entrer dans le vif du sujet.

mouton rothschildEt puis la sincérité dans les déclarations, se mettre tout de suite au travail, si c’est pour permettre au gouvernement d’utiliser les « ordonnances » il y a bien là un transfert de responsabilités, un coupable abandon de ses missions pour un député qui se voulait sur la brèche dès le lendemain des élections. Il n’est pas acteur, simplement spectateur, une posture de mouton docile et discret et généreusement rémunéré ! A moins – on peut rêver –  qu’il se réserve pour demain et que de mouton il entend devenir le loup qui prendra la tête d’une fronde… Mais là franchement je pense que l’on dans le domaine du rève, pour le moment c’est le cauchemar de la rentrée qui nous attend.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s