Le poids des exemples…

star handi painIl nous dit, le maire qui voudrait bien redevenir député, qu’il a Lavaur dans son cœur, qu’il n’a pour engagement que celui de nous défendre. Nous voudrions bien le croire…

Mais par exemple, il nous a vendu son dévouement pour les personnes handicapées, il a même pour appuyer sa promesse désigné un conseiller chargé de ce problème !

De fait, il n’ y a rien de sérieusement réalisé, les emplacements handicapés ne sont, pour la plupart, pas aux normes et, qui plus est, ils ne sont pas intégrés dans un parcours citoyen. Je ne parle même pas de ces emplacements qui ne sont pas disponibles les jours où ils sont le plus utiles : les jours de marché. Ceci pour montrer que, au delà des mots, la politique de Carayon c’est au mieux le vide sidéral et au pire – oui, il y a un pire – ce sont que mensonges politiques. Et le problème devient général car qui ment un jour, ment toujours.

Certes, il parle bien des sujets d’actualité et se positionne crânement dans la lignée de son parti les LR avec quelques clins d’œil vers le Fhaine, mais aujourd’hui que le vent tourne et que sa famille politique se lie avec un mouvement qui a commencé par de terribles gesticulations et qui maintenant s’organise avec discrétion… secret, voilà notre bon Carayon bien désorienté. A vouloir être dans le vent, son ambition est celle d’une feuille morte (G.Thibon) qui va s’échouer sur le parvis d’une mairie en mal de repères fiables et pérennes.

Mais cet exemple des emplacements parkings n’est pas orphelin, voyons comment sont maintenus les pistes cyclables ! Créées pour certaines pour l’occasion – les élections municipales – elles sont maintenant complètement déshéritées et donc désertées.

caradeputmairedeput_s1Et il voudrait que l’on pense à lui pour légiférer ! Son rêve, pouvoir enfin abandonner son bureau de maire pour une fonction de député qui lui a été ravie par une députée qui, tout au long de son mandat, a su imposer ses idées conformes au mandat que lui ont confié ses électeurs.

Bien sûr que non octroyer à Carayon un nouveau mandat n’est pas chose raisonnable, ne serait-ce parce qu’il ne sait pas travailler avec tout le monde, il n’est que d’assister aux réunions du conseil municipal pour constater combien il malmène une opposition, certes pas vraiment combative, mais qui serait peut-être plus participative si plus d’égards lui était témoigné. Le respect dû à chacun devrait lui interdire de mépriser ses  « collègues ».

mouton macroninvesEt puis la philosophie actuelle de la gestion des mandats, le non-cumul mais aussi la limitation du nombre des mandats devrait, dans un esprit républicain, le faire abandonner ses prétentions et l’inciter à promouvoir une candidature nouvelle, jeune et proche de ses aspirations, celles de dispenser de Taxe locale 80% des citoyens (voire même 100% selon une déclaration de Carayon), celle de réduire les effectifs des fonctionnaires, celle de martyriser le code du travail pour le plus grand bonheur des patrons, celle de réformer par un nivellement par le bas les retraites, celle d’une politique pro nucléaire. Une politique sous-tendue par aucune mesure de compensation budgétaire autre que de prendre à Pierre pour habiller Paul. Finalement passer le témoin à Terlier, son hologramme politique qui a les faveurs d’une « République en marche pour le patronat », serait une juste adéquation entre idéologie de droite et maltraitance des citoyens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s