Rien à voir…

Enfin, faut voir s’il n’y a rien à voir !

A première vue en effet, rien, juste le prénom, Bernard. Mais il y a là comme un signe.

bernard lherPour l’avoir étudiée en SVT, (sciences de la vie et de la terre), la famille des pagures, nous le savons tous, a comme caractéristique principale ce corps mou. Et tous ces bernards doivent le protéger en s’appropriant la coquille de gastéropodes morts. Vous me direz, alors, que Carayon ne se glisse pas dans des habitats qui ne sont pas les siens et qu’il n’y a pas identité de posture !

Mais ce n’est là qu’une image et à bien y regarder, cet homme qui écrit qu’il est libre s’identifie bien volontiers à des hommes qu’il pense incarner peu ou prou. Nous l’avons vu Sarkoziste, puis pour cause d’élection perdue, le voilà devenu Filloniste. Après la claque de son mentor que va-t-il devenir ? Quelle idéologie va-t-il suivre ? Dans quelle identité va-t-il se glisser à l’instar des bernards qu’ils soient marins ou terrestres

Pas le FHaine, la place est occupée ! Fera-t-il allégeance à Macron, difficile à croire, mais pas impossible…

Il doit bien hésiter, à la lumière de ses actions, il peut tenter une approche, mais il est constant qu’à s’approprier ce qui est le crédo de ses mentors, il a du mal à entonner le sien qui se voudrait original. Si nous fouillons dans ses archives, nous voyons, il ne manquera pas de la mettre en avant, son action en faveur d’un retour vers le colbertisme, un clin d’œil à Montebourg !

Va-t-il, pour autant, faire campagne en pull marin ?

Sans doute pas, d’ailleurs en ce moment il bat le terrain avec une pugnacité discrète, certes, mais propre à renouer avec des électeurs ; nous le voyons serrer des mains, les mains de ceux qui travaillent, qui ont construit des entreprises, qui souffrent dans le climat économique difficile…  mais à féliciter les uns et les autres de leur réussite, il faudrait aussi, et ce serait urgent nous dire ce que LUI a permis de faire, d’entreprendre…

Plutôt que de faire le « bernard l’hermitte » des sociétés qui fonctionnent sans lui et pas grâce à lui, à danser sur le succès des autres, il apporte quoi ?

Localement, il nous parlera

  • de l’hôpital en oubliant que c’est la députée Collange qui en son temps a relancé le CH, il passera sous silence ses errances pour traiter les problèmes toujours pendants qui martyrisent les soignants,
  • du barrage qui est en cours de construction, mais il n’y est pour rien, il faut rendre à ESL ce qui n’appartient pas à Carayon, maire de Lavaur,
  • de l’éclairage de la ville de Lavaur, mais c’est une initiative et une réalisation et reste une attribution d’ESL,
  • du nouveau centre médical, qui est une initiative privée pour regrouper des cabinets déjà existants,
  • des vidéos surveillance, qui sont bien de sa volonté mais sont tristement dispendieuses et inutiles,
  • de l’autoroute Castres Toulouse, projet destiné à… désengorgé le centre de Lavaur (je vous laisse rire, n’ayez aucune retenue, le ridicule ne tue pas, donc vous n’attenterez pas à la vie de notre monarque),
  • de ses ambitions pour le territoire du sud-Tarn, pour masquer ses propres ambitions.

Il ne nous dira pas ses piètres résultats financiers, les dettes qui s’accumulent,

il ne nous dira pas les manquements juridiques qui sont les siens,

il ne nous dira pas non plus, les approximations en matière de gestion de la commune,

il ne nous dira pas ses décisions en contradiction avec les souhaits des citoyens (fête de Lavaur),

il ne nous dira pas ces process pour faire taire l’opposition (procès – perdus – en diffamation),

il ne nous dira pas le mépris qu’il a de ses contradicteurs, particulièrement en séance du conseil municipal,

il ne nous dira pas toutes ces choses qui ne sauraient être le comportement d’un élu ou d’un prétendant à une fonction de représentation de la France.

Voter les lois ? Il faut d’abord les respecter, dans leur totalité, dans leur détail.

Alors, sans doute, en quittant finalement la carapace d’un monarque pour venir habiter celle d’un démocrate, il aurait une destinée plus en adéquation avec ses prétentions, Mais je subodore qu’il a choisi une mauvaise coquille et que le voilà coincé dedans…

Tant mieux pour nous… car la démocratie s’accommode mal des accommodements de ceux qui se sentent au-dessus des lois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s