Actualité toujours brûlante et combien troublante !

hopifeucara

Mais aussi un terrible aveu d’impuissance. Premier informé de la souffrance du personnel des urgences, face à une lettre signée par plusieurs agents, rappelons que le maire, président du conseil de surveillance, es qualité, n’a rien fait sauf à recevoir le médecin incriminé. Il a temporisé, recherché des voies d’apaisement ! Nous pourrons toujours imaginer qu’un bon arrangement vaut mieux qu’un mauvais procès, en l’espèce, un déni de responsabilité a conduit vers une situation insupportable.

La situation ne s’est pas apaisée, loin de là, elle empire. Curieusement les médias ne se font plus les relais des actions que le syndicat mène avec opiniâtreté pour que soit traitée cette affaire qui maintenant concerne non plus un service, mais deux et qui est révélée par une trentaine d’agents.

L’homme libre qui ne se préoccupe pas des commentaires parce qu’il est aux responsabilités semble bien désemparé devant l’ampleur du dossier.

Je voudrais que chacun ait bien la conscience du problème déjà évoqué ici, mais les lettres ouvertes du syndicat CGT font toute la lumière :

lettre_ouverte_a_la_minsitre_de_la_sante__28_03_17

lettre_federation_cgt_sante_au_1er_ministre_situations_ch_lavaur_et_ch_roubaix_7_04_17

lettre_federation_cgt_sante_au_1er_ministre_situations_ch_lavaur_et_ch_roubaix_page_2

Il n’est pas de raison pour que ces courriers soient ignorés, il s’agit bien de notre hôpital, il s’agit bien de ces personnels qui se dévouent pour nous soigner 24/24 heures et 7/7 jours. Ils méritent de la reconnaissance, pas de la souffrance.

Soyons soigneux de leurs conditions de travail, ils sont soigneux de notre santé.

Vous me direz et Carayon ? Il a été le maillon faible, celui qui n’a pas réagi, je ne veux pas entrer dans des polémiques sur ses motivations, je retiendrais qu’il a recherché les voies d’apaisement, de façon inefficace ce qui pour un un président du conseil de SURVEILLANCE est une impardonnable et ce qui constitue une véritable inquiétude quant à l’ensemble de ses positions passées et à venir. Au demeurant l’opposition municipale n’a pas manqué de souligner cette posture et son inadéquation avec la situation en suggérant la démission du maire de sa fonction de président.

Aux dernières nouvelles, le maire n’a pas démissionné…

Plongeons au cœur même de l’hôpital et l’humour du syndicat n’enlève rien à la gravité de la situation :

que_sont_nos_responsables_devenus__tous_anesthesies____20_03_17(1)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s