Tout et surtout n’importe quoi !

hopitacentradmi

Le directeur reviendrait, mais il n’aurait plus la confiance du Président du conseil de surveillance ni celle du président de la CME…

Et alors ?

Il va peut-être, lui, mettre en place une solution pour que médecin accusé et soignants en souffrance ne se croisent plus dans les couloirs, ne travaillent plus ensemble !

C’est insupportable ces errances, pourquoi ne pas décider ? Pourquoi ne pas prendre les mesures d’urgence qui s’imposent ? On attend que l’hôpital implose ?

Ah le joli motif évoqué par notre inénarrable bon maire repris dans les colonnes de la Dépêche du midi (qui ne s’étonne pas au demeurant que les mesures administratives ne soient pas mises en place, mais bon, je n’ai pas l’hypocrisie de m’étonner !) :

« Encore faut-il trouver un remplaçant » et cela ne semble pas chose facile… «on ne peut prendre le risque de la fermeture de services qui reposent sur un petit nombre de médecins »

Petit nombre de médecins ?

Mais Carayon nous prend encore pour des cons !

Le 14 juin 2017, dans sa lettre à ses concitoyens, il recensait au titre de l’année 2015 :

61 médecins pour l’hôpital (+70 médecins du CHU) !

Et on ne peut se passer, le temps du remplacement d’un médecin qui pose un problème et qui (selon la dépêche du midi ) « a émis devant plusieurs personnes sa volonté de quitter l’hôpital vauréen »).

Ah, décidément La gestion sous Carayon est une aventure de tous les instants et 2016 fut riche en péripéties en tout genre (2017 est bien commencée aussi !)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s