Il va nous le refaire !

lisez-mon-livre

Patriotisme économique, voilà lâchée ce que Carayon pense être l’idée du siècle, son idée, son œuvre, la justification de sa réputation, la cerise sur le gâteau de son action politique…

A mourir de rire, bien sûr, ce n’est pas la première fois qu’il nous fait mourir de rire avec ses déclarations aussi biscornues que hors du temps, mais à bien y regarder, c’est quoi ce patriotisme économique ?

Ce n’est pas une idée neuve, il s’en faut de beaucoup, juste du colbertisme à la mode… Pierre Fabre, une forme à peine maquillée de ce qu’il convient d’appeler du protectionnisme. Alors merci, lire le livre de Carayon sur le sujet, je préfère, et de beaucoup me pencher sur « Le patriotisme économique, arme d’exclusion », de Vincent Bénard qui a l’honnêteté de mettre en évidence le caractère franco-français de cette arme économique qui a l’inconvénient de mauvaises tentations isolationnistes.

Certes la loi est adaptée au problème de la succession de P.Fabre, qui fut incontestablement un grand capitaine industriel tarnais, elle lui est même dédiée en somme, elle fut inspirée par ce « visionnaire » pour protéger ses intérêts par delà la mort et portée devant la chambre par Carayon.

Mais cette loi n’a pas prospéré ni en France, ni en Europe, ni même à l’international.
Pourtant, cette mesure qui a fait le bonheur d’un homme et de son commerce, est devenu l’étendard d’un maire ; ce sera son leitmotiv de sa campagne législative, alors qu’il devrait la taire et cacher cette bien peu reluisante intervention dans le monde économique contemporain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s