Juste une mise au point…

en-pireDésormais et jusqu’au prochain manquement, les procès-verbaux des réunions sont diffusés dans les trois jours de leur adoption. Une règle qui s’impose enfin à Carayon et qu’il respecte, malgré que sa position ne comporte dans son esprit aucune obligation de faire ce qu’il dit !

Aussi profitons-en pour les relire et un rapide retour en arrière donne toute la saveur des volte-face du premier magistrat de la ville de Lavaur.

Ne croyez pas qu’il a oublié ce qu’il dit d’un mandat sur l’autre (bien, cela c’est vrai aussi mais qui ne change pas d’avis ?), ni d’une année à l’autre… ou même d’une réunion à l’autre… Non, Non, c’est juste d’une minute à l’autre !

Ce 8 septembre, après le mémorable camouflet et soufflet psychologique qui lui est infligé, il estime utile, indispensable ? de se justifier. Il aurait pu faire dans le sincère – genre excusez moi, je n’avais pas pris la mesure de la portée de ma stupide décision – il aurait dû faire dans le repentir véritable – genre, je me suis trompé et je n’ai pas mesuré l’importance de cette manifestation, ma décision n’est pas en adéquation avec la situation – il aurait alors ajouté pour faire bonne mesure et rester égal à lui-même – « errare humanum est »  et aurait attribué cette citation latine à maître Chang Hai, vénérable grand maître chinois, et bien non, il n’a rien fait de tout cela, il nous a fait du Carayon des mauvais jours :

Pages 1 et 2 du compte rendu : « ma responsabilité, mon devoir moral de protéger mes administrés et ceux qui visitent notre cité »… « il fallait 70 gendarmes, les instructions strictes de l’Etat »… « J’ai aussitôt saisi le ministre de l’Intérieur… »

Mais, après une intervention d’un conseiller de l’opposition qui met en exergue le gâchis et le manque total de communication, Carayon déclare (page 2 in fine) :

« il fallait faire bouger les services de l’État… si le forains ont manifesté c’est parce que je les ai conduits, par ma décision, à manifester »

Donc plus rien à faire de sa responsabilité, nous sommes dans le calcul politique – qui a d’ailleurs conduit un forain devant le tribunal, et qui a failli faire des victimes.

Voilà le maire qui se dévoile ; il est, selon ses déclaration, un calculateur, il dira sans doute un fin stratège !

Voilà là, l’œuvre d’un apprenti sorcier, souvenons-nous en…

NB : Le dossier du forain pourrait être de  nouveau examiné, suite à la diffusion de deux vidéos. Décision en janvier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s