Ras-le-bol (1)

clown2On peut dire n’importe quoi, quand on est maire ?

Il faut bien le croire !

Il évoque la vanité médiatique de l’opposition, c’est à pleurer de rire :

L’opposition n’a pas les moyens d’intervention dans les médias, elle ne peut se permettre de distribuer une lettre chaque trimestre, publier un journal tout à la gloire du maire, et si la polémique est stérile, il n’en va pas de même pour l’information.

PAS DE BOL CARAYON,

l’information existe, elle est avérée et, somme toute, si les médias sont sourds à l’opposition, les réseaux sociaux sont tout à l’écoute de la vérité et comme le prétend l’opposition nationale -je parle ici des LR – les élections seront marquées par l’influence grandissante des réseaux sociaux.

Pour reprendre la tribune libre du groupe « Lavaur au cœur »… dont chacun pourra noter l’extrême brièveté, Carayon réitère son mensonge : NON les caméras n’ont pas permis l’arrestation de qui que ce soit !  En violant le secret de l’instruction, au conseil municipal de septembre, il s’est laissé aller à une description de ce que les caméras avaient enregistré et il est bien clair que les auteurs présumés étaient déjà identifiés et confondus ! Cela n’est juste qu’un élément d’investigation. Et puis un  évènement opportuniste ne fait pas la réputation d’une installation, rappelons la sérénité de la commune, le peu de délits ou crimes, c’est décidément prendre les vauréens pour des oies blanches que de leur conter sans cesse cette histoire détournée de son contexte.

PAS DE BOL CARAYON,

L’opposition n’est pas « farouchement » hostiles aux caméras de vidéo-protection, elle demande juste qu’elle soit mise en adéquation avec les besoins et qu’elle soit positionnée en fonction des autres besoins urgents de la commune.

Individuellement, certains membres de l’opposition sont plus sensibles à la liberté, la vraie celle qui est de s’exprimer, de se déplacer, qu’à celle que tente de mettre en place le maire à travers son adoption du terme porteur du FN qu’est celui de la sécurité, mais on ne renie pas ses origines. La sécurité n’est pas l’espionnage, la surveillance, le papotage intempestif et irresponsable. La sécurité de tous les jours, ce sont des routes, des rues et des chemins bien calibrés, ou quand les intempéries ont sévi de façon impromptue, des signalisations verticales et horizontales appropriées,  ce sont des places handicapées réglementairement réservées et conformes aux besoins des handicapés, pas juste un coup de peinture sur des places de stationnement standards. Ce sont aussi des pistes cyclables même le temps du marché, des pistes dont la signalétique horizontale ne reprend pas couleur au moment d’élections. La sécurité c’est tout cela et aussi des impôts locaux raisonnables, la juste mesure !

 

PAS DE BOL CARAYON, ON EN A RAS-LE-BOL !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s