Patate chaude, qui veut ma patate chaude ?

Le 8 août, 2 jours avant que le maire annonce qu’il a décidé de supprimer les fêtes de Lavaur, je vous proposais ce post :

strategie

Aujourd’hui, après bien des péripéties, il faut avouer que certaines stratégies se retrouvent dans l’attitude du maire.

J’ai bien lu, ici et là, des justifications quant à l’annulation en comparaison du maintien du marché, des marchés hebdomadaires avec des rapprochements avec les récentes « Fan Zone » !!! Aussi l’annulation de la braderie de Lille (80 000 à 100 000 personnes avec un nombre important d marchandises) remplacée par une fête importante ! La différence entre risque de nuit et risque de jour est évoquée curieusement… Mais il faut se rappeler notamment que Montauban, Toulouse, Charlie… c’était en plein jour

Mais est-ce vraiment bien réaliste ?

Ce ne sont que digressions stériles qui servent en réalité tous les points de vue selon l’exploitation qui en faite.

Lorsque la majorité se fissure, quand des avis divergents se font entendre, l’urgence vient de distraire, détourner l’attention pour gérer le problème dont la solution est mise à mal.

fetbarQuand l’appel au sentiment, à l’émotion s’échoue sur les rives de la réflexion, quand la culpabilité sournoisement évoquée fait place à la révolte, quand il n’est donné d’informations que « trop tard » et que la population est prise en otage et que les informations ne lui sont pas adressées,  alors la fête n’aura pas lieu.

Mais la responsabilité de cette suppression est trop lourde en termes d’électorat, Carayon interpelle donc le ministre de l’intérieur :

Pas pour solliciter des effectifs supplémentaires (ce qu’il aurait dû faire dès le mois de juillet) mais pour  gérer les éventuels revendications publiques des forains :

« Les forains persistent à vouloir s’installer dans ma ville. Je vous demande donc de bien vouloir donner à M. le Préfet du Tarn les moyens humains qui lui font aujourd’hui défaut pour faire respecter la décision d’un élu »

Allo ! En plus de la peur de Daech, la peur du forain ?

« Je vous demande de m’apporter votre concours pour faire respecter la loi ».

Ne voilà-t-il pas qu’il déclare aussi :

« Des personnes mal informées des risques auxquels nous sommes confrontés m’ont conseillé de recruter pour l’occasion des vigiles. Par définition, ceux-ci ne sont pas armés ; ce qui ne règle rien compte tenu de la menace et du caractère ouvert du site ».

il ne peut échapper à personne l’effort de vocabulaire, quand c’est l’opposition qui se manifeste, ce sont des « hurluberlus » dans le meilleur des cas  ! Quand c’est sa majorité qui frémit, il ne s’agit que de personnes mal informées !

Mais mal informées de quoi ? Des risques ! Personne ne les connaît, et si certains les imaginent à travers des évènements récents, il ne faut pas sous estimer Daech dans ses actions barbares. A moins que là encore Carayon ait des infos qu’il garde pour lui ce qui a permis d’évoquer la mise en détentions de tous les fichiers « S ». Stupide proposition puisque les fichiers « S » sont classés en 15 catégories qui ne relèvent pas toutes des islamistes radicaux et qui serait au demeurant contre productive car cette détention tous azimuts romprait les filatures, traçages, enquêtes, etc.

Donc si l’EI décide par quelques uns de ses barbares de frapper à lavaur NUL ne peut savoir comment et, effectivement, il n’est pas d’action pertinente sauf une présence in situ forte et une cohésion entre population, forains et les forces de polices et/ou de gendarmerie. Cette synergie est à créer, et c’est au maire de faire cela, plutôt que de trouver des excuses pour supprimer et d’opposer les uns aux autres ! La vidéo protection aurait là une utilité, celle de détecter, ou pas, des déplacements suspects par exemple, des repérages aussi. Mais bon nous en sommes de plus en plus convaincu la vidéo, c’est pour faire du sécuritarisme outrancier  que l’annulation de la fête a poussé à l’extrême :

Braves gens restez chez vous !

Bientôt un couvre feu et personne ne s’en étonnera !

D’ailleurs pourquoi dans une situation parfaitement similaire, les fêtes ont lieu :

carmauxCARMAUX : ville du Tarn a maintenu ses festivités, elles ont lieu en ce moment et pour plusieurs jours !

La situation de ces deux villes (un peu plus de 10 000 h), Lavaur et Carmaux est bien comparables, les fêtes durent plusieurs jours, en plein centre ville, avec des accès multiples et l’autoroute proche ; un maire annule, l’autre maintien en prenant des dispositions de sécurité acceptées par l’Etat donc suffisantes en regard des risques.

Certes des différences existent, par exemple la dette qui est plus de moitié moins à Carmaux ! Mais aussi et surtout l’implication des citoyens, une rapide consultation site de la ville de Carmaux montre bien l’accessibilité parfaite à l’information et aux suivis des décisions, pas de « tape à l’œil » juste de l’efficace !

Une explication ? D’un côté la participation des citoyens à la vie communale favorisée par les conseillers municipaux référents, de l’autre le travail en solitaire et un passage en commission pour la forme ! La photo de la DDM de ce jour montrant Carayon « étudier » la sécurité de la fête foraine indique à l’envi qu’il n’est accompagné de personne, conseillé par personne, il est seul. La commission ou la réunion est juste là comme faire valoir.

Et cette situation qui conduit à se faire affronter deux conceptions des risques et des moyens de les gérer, l’oblige à rendre responsable l’Etat…

La patate chaude change de camp !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s