Vidéo protection stupide !

cameras juillet

 A LAVAUR, le maire n’y a pas résisté, bien sûr je l’ai déjà dénoncé (et je le dénoncerai encore) mais il est patent qu’avec un budget de crise, des dettes que les actions « Panem et circenses » ne sauraient masquer, rien ne va s’améliorer, tout va s’effondrer !

Est-ce de bonne politique de s’entêter dans ce qui est unanimement reconnu comme étant une erreur ?

Doit-on accepter ces errances de gouvernance orientées vers l’ego d’un édile qui poursuit inlassablement des mandats ?

Mais pourquoi me croire sans analyse ?

Je vous livre l’étude suivante qui  n’est pas sans rappeler les conclusions de la Cour des Comptes et les études de l’installateur « Engie » (pub gratuite !).

http://www.politis.fr/blogs/2016/07/nice-la-faillite-des-cameras-de-surveillance-de-christian-estrosi-34079/

Nice : la faillite des caméras de surveillance de Christian Estrosi

Monsieur Christian Estrosi, en déployant dans les gazettes, les radios et les télévisions son numéro habituel de droite extrême, a notamment demandé pourquoi il n’a pas été possible d’arrêter le camion mortel sur sa Promenade des Anglais, profitant de la mort d’au moins 84 personnes, pour accuser le gouvernement d’impuissance. L’ex-maire de Nice a simplement oublié que cette avenue niçoise est, théoriquement, la plus surveillée de France grâce à plusieurs dizaines de caméras de surveillance dont il a maintes fois vanté l’efficacité et que leurs images auraient dû, selon son idéologie sécuritaire, provoquer immédiatement une réaction de sa police pendant le long parcours de deux kilomètres du camion.

À se demander s’il y avait du monde pour regarder les images aboutissant dans un poste central où se relayent plus de 70 fonctionnaires municipaux, dont de nombreux policiers de la ville. Un dispositif global de 1250 caméras dont il a souvent mis en avant l’efficacité. La tragédie, dont nul ne sait pour l’instant si elle résulte d’une action commanditée par Daech, vient donc de prouver que ces caméras ne servent rigoureusement à rien. Sauf pour piéger quelques SDF que sa police relègue fréquemment en périphérie de la ville.

Ce qu’il vient de se passer à Nice montre et démontre donc une fois de plus que, contrairement à ce que prétendent des élus de droite et hélas de gauche, les caméras de surveillance, dites de « vidéo protection », sont prioritairement destinées à rassurer des commerçants de centre-ville et à afficher des postures sécuritaires et qu’elles ne jouent aucun rôle (de nombreux rapports l’ont expliqué depuis des années) dans la prévention des crimes ou délits. Leurs images servent tout juste a posteriori pour organiser une répression très aléatoire ou pour expliquer ce qu’il s’est passé, qu’il s’agisse d’un « attentat » ou des agissements de quelques délinquants.

Claude-Marie Vadrot

 

Carayon, j’espère que vous aurez la décence de ne pas considérer cette « réalisation » comme une réussite de votre mandat, c’est un lamentable échec, un pitoyable entêtement, un coûteux coup de pub !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :