ALLO ! … La Dépêche ???

Y – A PERSONNE ?

depectxt

  •   Journaliste pour ta première page
  • Tu peux écrire tout ce que tu veux ,
  • Je t’offre un titre formidable,
  • La ballade de l’insulteur,
  • Je t’offre un titre formidable,
  • La balade de Carayon.
  • Insulté les adversaires n’est pas du tout démocratique
  • Ne pas le dénoncer cela n’est pas déontologique.
  • Journaliste de la Dépêche
  • Il est grand temps de tout relater
  • Et si Carayon est bien fâché
  • Demain il réfléchira avant de tweeter !
  • Journaliste de la dépêche
  • Répare vite ton oubli
  • Avant que nous ne pensions
  • Que tu as pris son parti !

Et si par hasard tu n’as pas le texte du communiqué : le voici !

Le texte de ce que les autres médias ont relayé dans un esprit d’information en cohérence avec la déontologie journalistique :

Le maire de Lavaur, M. Bernard CARAYON, vient de se faire le relais du tweet suivant : « Appeler un prêtre catholique un otage ? vous vous mettez tous les seniors, et croyants contre vous, les socialopes ! ».
Que les réseaux sociaux charrient le meilleur mais aussi, trop souvent, le pire, chacun le constate chaque jour. On dira que c’est le prix à payer pour une démocratie vivante. On peut aussi craindre que la parole qui se libère ainsi ne réveille les démons qui sommeillent au tréfonds de notre humanité.
Mais qu’un élu de la République puisse apporter sa caution – non pas sa caution personnelle, celle-là ne vaut rien, mais celle de l’institution qu’il représente – à de tels propos devrait faire réfléchir chaque citoyen, au-delà de ses adhésions politiques.
Alors que nos libertés sont jour après jour mises à l’épreuve, alors que nos ennemis veulent fissurer l’union nationale en tentant d’installer un climat de peur et en montant les communautés les unes contre les autres, quel devrait être le premier devoir des élus du peuple sinon de montrer l’exemple du courage, de la solidarité et de la fraternité ?
Je le dis à Monsieur CARAYON. La bassesse personnelle est une chose, l’irresponsabilité politique en est une autre : elle est, dans les heures que nous traversons, une forfaiture contre nos institutions.
Patrick VIEU
Premier secrétaire fédéral socialiste du Tarn

Et pour mémoire le (re)tweet !

two1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s