La dépêche …

1nacaUn article de la Dépêche qui ne relaie pas complètement les débats.

Il fallait relever principalement :

  • Les baisses de l’Etat sont effectives en matières de DGF (voir article sur ce sujet, sur ce site), mais l’article aurait dû signaler la convergence de vue entre Carayon et la députée Linda Gourjade  puisque cette dernière n’a pas voté ce budget (elle s’est abstenue). Il n’a rien retranscrit même pas le mensonge de Carayon qui a dit qu’elle avait voté le budget !
  • D’ailleurs elle n’a pas voté non plus la déchéance ni l’état d’urgence contrairement à ce que le maire a laissé penser. Tout comme elle s’est prononcée contre le projet de loi modifiant le code du travail.
  • Il aurait dû faire le constat de l’endettement abyssale, historique pour reprendre un tic verbal de Carayon et de la poursuite de la galère pour les vauréennes et vauréens.
  • Il aurait dû mettre en exergue les incohérences du budget, restriction des dotations de l’Etat et poursuite des dépenses somptuaires : des fêtes, des apéros ! Il est vrai que pour un conseiller il serait malvenu pour l’opposition de s’offusquer de ces manifestations : « Vous critiquez les cacahuètes que l’on donne à manger! » Il est scandaleux que les vauréen(ne)s soient comparés à des singes !
  • Il aurait dû relayer le manque de dynamisme des projets sociaux qui sont reconduits « à l’identique » dénoncé par l’opposition,
  • Il aurait dû écouter le Dr Cayla, car il s’est exprimé, au lieu de resservir la soupe de Carayon qui met en avant la réserve de l’opposition qui préfère cibler ses interventions plutôt que d’intervenir à tout propos – « après avoir sagement levé la main pour obtenir de sa majesté Carayon le droit de parler »,
  • Il aurait pu s’étonner des 500 000 euros d’achat de terrains pour le sport, et s’interroger sur la cohérence avec ce qui a été dit pendant le DOB (la maternelle sur un  terrain de la commune),
  • Il devait interroger sur l’opportunité d’installation de douches et vestiaires dans un local existant pour un montant de 110 000 euros – le prix d’une maison !!!
  • Il était obligé de retracer le débat (animé) sur la vidéo … protection ? surveillance ? répression ? et les scandaleuses et habituelles erreurs de Carayon : non la vidéo protection n’a pas permis de retrouver (ni les empêcher) les barbares de Paris, Bruxelles et d’ailleurs de par le monde, OUI il n’y aura personne derrière les écrans et cela ne servira donc à rien, OUI, cela coûtera cher, très cher. PouCarayon s’entête à ne pas retenir l’argument de bon sens de l’opposition ? Faire le bilan et continuer … OU PAS ?
  • et bien d’autres choses encore…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s